Archivage des données

De WikiNotions
Aller à : navigation, rechercher
Liste des notions

F (folksonomie)

L (langage documentaire)

O (opérateur, outils de recherche...)

V (veille, vocabulaire contrôlé...)

W (web sémantique)

Attention ! Cette fiche est une première rédaction, en cours d'élaboration.
Ses contenus ne sont pas encore validés.

Nom : Archivage des données

Type d'article : Notion

Notion organisatrice : Espace informationnel

Notion(s) associée(s) : Donnée informationnelle, Economie de l'information, Droit de l'information, Base de données, Classement, Cloud computing, Sécurisation des données

Caractéristiques

Niveau débutant

  • Consiste en une procédure de sauvegarde de données
  • Concerne les particuliers ou les professionnels
  • Peut se faire "en ligne" ou "hors ligne"
  • Peut s'opérer manuellement ou automatiquement
  • Permet l'accès aux données
  • Peut être sécurisé ou non sécurisé
  • Permet l'exploitation des données
  • Suppose un mode d'organisation défini
  • Suppose la définition d'une durée d'archivage
  • Comporte des risques de perte de données

Niveau avancé

  • Permet la sécurisation de fichiers de référence
  • Suppose un mode d'organisation défini qui peut s'appuyer sur des normes
  • Pose la question de l'interopérabilité entre les formats d'archivage, en prévision d'un changement de système de lecture des données
  • Pose la question de la conservation des contenus électroniques archivés
  • Pose la question de l'élimination de certaines données à l'archivage
  • Est régi par des règles de droit :
    • concernant la valeur de la preuve ;
    • concernant le "droit à l'oubli" pour la protection de la vie privée.

Définitions

Niveau de formulation débutant

L'archivage des données, ou archivage électronique, consiste en une procédure de sauvegarde de données qui concerne les particuliers ou les professionnels (les éditeurs, les services publics d'archivage...). Elle peut se faire "en ligne" ou "hors ligne", et s'opérer manuellement ou automatiquement. L'archivage permet l'accès aux données (par exemple dans une base de données), qui peut être ou non sécurisé ; de même il permet l'exploitation des données.

L'archivage des données suppose un mode d'organisation défini (comme un classement), la définition d'une durée d'archivage. Il comporte des risques de perte de données (voir en complément de définition).

Niveau de formulation avancé

L'archivage des données, ou archivage électronique, consiste en une procédure de sauvegarde de données, permettant la sécurisation de fichiers de référence pour les particuliers ou les professionnels (éditeurs, entreprises, services publics d'archivage...). Elle peut se faire "en ligne" ou "hors ligne", et s'opérer manuellement ou automatiquement. L'archivage permet l'accès aux données (par exemple dans une base de données), qui peut être ou non sécurisé ; de même il permet l'exploitation des données.

L'archivage des données suppose un mode d'organisation défini (comme un classement), qui peut s'appuyer sur des normes. Il comporte des risques de perte de données (voir en complément de définition). Dans la définition d'une durée d'archivage, se pose la question de l'interopérabilité entre les formats d'archivage, en prévision d'un changement de système de lecture des données, de même que la question de la conservation des contenus électroniques archivés, avec l'éventuelle élimination, parfois obligatoire, de certaines données à l'archivage.

L'archivage de données est régi par des règles de droit :

  • concernant la valeur de la preuve ;
  • concernant le "droit à l'oubli" pour la protection de la vie privée.

Complément de définition

Pierre Couchet propose une liste exhaustive des risques de perte des données :

  • Perte ponctuelle de fichiers (effacement dû à une erreur de manipulation, défaut de classement, oubli, défection d’un service en ligne)
  • Problèmes logiciels (panne et bugs d’un logiciel ou du système d’exploitation)
  • Problèmes matériels (crash de disque dur, perte de l’intégrité des fichiers due à l’altération du support – CD-ROM ou disque dur)
  • Perte de matériel (CD-ROM, carte mémoire, perte d’un ordinateur portable ou d’un mobile lors d’un déplacement)
  • Sinistres (vol de matériel, incendie, inondation, tremblement de terre...)
  • Dégradations volontaires de la part d’un tiers (virus informatique, dégradation intentionnelle, interception de mot de passe)
  • Obsolescence des supports et des formats de données (support obsolète comme la disquette, format ancien non supporté par des logiciels récents)
  • Défection de services de sauvegarde sur internet (fermeture d’un fournisseur de services comme MegaUpload)
  • Défaillances de confidentialité de services du web (contenu espionné, mot de passe dérobé)
  • Changements liés à la santé des personnes (accident, maladie, décès) empêchant l’accès aux données ou la transmission d’autres personnes

La mise en place d'un archivage des données suppose une réflexion sur la procédure à choisir dans le service concerné. Cela consiste par exemple à définir une clé de référence pour chaque document (l'ISBN pour un livre).

Exemples et contre-exemples

Exemples

  • L'archivage de données dans
    • un disque dur externe,
    • une clé USB,
    • un disque CD, DVD ou Blu-ray
    • un cloud.
  • La numérisation d'un livre au format ePub
  • L'archivage de données figées avec empreinte électronique
  • L'archivage de données figées avec signature électronique
  • L'archivage de données avec le programme tar (http://fr.wikipedia.org/wiki/Tar_%28informatique%29), pour les fichiers des systèmes de type UNIX
  • L'archivage de mails dans des dossiers intégrés à l'interface

Contre-exemples

  • L'archivage de documents imprimés dans un centre d'archives
  • L'archivage de papiers administratifs dans un classeur

Références