2014
nov.
13

Vers un curriculum en information-documentation - Chapitre 2

Ressources didactiques et références

[2e édition le 11/12/2015] L’identification d’axes ou de champs pour la partie programmatique du curriculum permet d’organiser des objectifs concrets pour chaque niveau, en termes de progression. Ces objectifs, pour autant, se définissent après l’identification des connaissances et compétences spécifiques de l’information-documentation. Il convient alors de développer la proposition 5 du GRCDI, pour « identifier les connaissances et compétences à enseigner et (re)donner la première place aux savoirs et à la culture ». Dans la continuité, ce repérage suppose un travail de transposition didactique, à partir des savoirs scolaires définis à travers les notions spécifiques et associées à l’information-documentation.

L’identification des notions et le travail de didactisation

Un processus d’identification et de transposition didactique a été engagé par le groupe de travail associé à la mise en place et à la première phase de rédaction d’un Wikinotions Infodoc. Il a fait suite à la publication d’un numéro de Mediadoc consacré aux savoirs scolaires en information-documentation, sous les plumes, entre autres, d’Ivana Ballarini, de Pascal Duplessis et d’Alexandre Serres [1]. Il s’agissait, en s’inspirant des travaux en didactique de Britt-Mari Barth [2], de permettre la construction de chaque notion par les élèves, avec la décomposition d’une définition par attributs ou caractéristiques puis, selon différents niveaux de formulation, de proposer des exemples et des contre-exemples permettant une meilleure appropriation de la notion, vers une construction propre de la définition par l’élève.

Ce travail didactique est poursuivi depuis 2014 avec l’intégration de nouvelles notions essentielles dans le Wikinotions : on passe ainsi de 64 à près de 100 notions. Ces ajouts supposent des réflexions sur l’organisation d’ensemble des notions. Le Wikinotions Infodoc, en développement permanent, peut dans ce cadre devenir un outil pratique essentiel à la construction d’un curriculum en information-documentation.

PNG - 66.7 ko
Wikinotions Infodoc - http://fadben.asso.fr/wikinotions

Ce travail de rédaction, modélisé, constitue une partie de l’étape de didactisation. La construction de séances pédagogiques passe par des considérations d’autant plus complexes que cette construction suppose une grande liberté, en pratique. Pour autant, les enseignants concernés doivent disposer d’outils théoriques sur des contenus complexes et évolutifs. Il ne faut pas perdre de vue la proximité de l’assimilation des compétences de l’information-documentation avec les activités de recherche. Cette relation permet l’acquisition de savoir-faire, mais aussi de savoirs, observables, notamment, dans la conception d’activités pédagogiques comme les situations-problèmes, sources des apprentissages pour beaucoup de collègues professeurs documentalistes. Pédagogie de projet, enseignement indirect et apprentissages interactifs sont des méthodes pédagogiques variées, toujours complexes à bien cerner et délimiter pour qui n’est pas spécialiste, avec un intérêt didactique dans l’approche différenciée, évaluée, diversifiée. En mai 2014, Pascal Duplessis présente un article très intéressant sur cette question des méthodes pédagogiques, précisément pour l’information-documentation [3], sur lequel nous aurons l’occasion de revenir.

Références pour le curriculum

Le GRCDI désigne quatre champs de références à investir et à développer. Cet ensemble de références, constitutif du curriculum, permet de développer continuellement la réflexion sur les connaissances et compétences relatives à l’information-documentation. C’est aussi vrai au sujet des enjeux associés à l’information et à la communication, mais encore à l’éducation et à la pédagogie. Ce sont des aspects théoriques qu’il faut envisager, avec leurs incidences pratiques, concrètes, en termes de pédagogie au sujet des objets d’enseignement et des pratiques informelles des élèves, par exemple.

Le Wikinotions comporte un recensement complet de références, avec des entrées par auteurs, par thèmes et par concepts, ce qui rejoint le souci de mettre à disposition des outils variés pour la pratique d’un enseignement de l’information-documentation [4].

La référence scientifique des Sciences de l’information et de la communication (SIC).

La référence scientifique comprend les thèses de Doctorat, mais aussi quantité d’études et d’articles écrits par les chercheurs, depuis la Théorie générale de l’information et de la communication de Robert Escarpit (1976) et les contributions de Jean Meyriat. Les travaux d’Alexandre Serres font référence aujourd’hui, en ce qu’ils permettent de faire du lien entre l’université et l’enseignement secondaire, avec des observations et propositions, d’une part, et des recherches particulièrement développées au sujet de l’évaluation de l’information, d’autre part.

Anne Béguin-Verbrugge, Anne Cordier, Eric Delamotte, Muriel Frisch, Cécile Gardiès, Sophie Jéhel, Jacques Kernéis, Vincent Liquète, Yolande Maury, Alexandre Serres, participent à la mise en avant des enjeux contemporains de l’information-documentation dans le cadre d’apprentissages pour les élèves, dans ces dix dernières années. Notons les apports essentiels, dans le cadre d’une transposition didactique des savoirs par les professeurs documentalistes, des travaux d’Olivier Le Deuff, d’Olivier Ertzscheid, de Louise Merzeau, mais aussi de Julien Pierre, qu’il s’agisse de définir certaines notions ou concepts, de développer des réflexions pédagogiques, ou encore d’aller dans le détail scientifique du fonctionnement et de l’économie des nouveaux médias numériques [5]. A l’étranger, citons Thierry De Smedt, Pierre Fastrez, Julien Lecomte, avec des apports également riches pour nos réflexions et pratiques pédagogiques et/ou didactiques.

La référence professionnelle.

La référence professionnelle vient en complémentarité de la référence scientifique des SIC ; citons dans ce cadre les travaux menés par Ivana Ballarini et Pascal Duplessis sur la didactique info-documentaire, les recherches développées par les deux mêmes auteurs, mais aussi par Agnès Montaigne et par Nicole Clouet sur les concepts info-documentaires, ou encore celles portées par Odile Chenevez et par d’autres formateurs du CLEMI sur l’Éducation aux médias (EAM). D’autres champs scientifiques apportent leur contribution particulière, notamment les Sciences de l’Éducation [6] et les Sciences cognitives [7].

Ce sont aussi les publications issues des réflexions menées dans les groupes de Travaux académiques mutualisés (TraAM), notamment dans l’académie de Toulouse en 2014-2015 avec une « matrice » pour aider à l’élaboration de séquences pédagogiques en éducation aux médias et à l’information [8], EMI qui « regroupe » là l’information-documentation, comme entrée disciplinaire des professeurs documentalistes, l’éducation aux médias, la culture numérique, la citoyenneté et l’éthique, dans le sens d’une translittératie donc.

Cette référence provient également des métiers du journalisme, en ce qui concerne les médias d’information. Notons par exemple le site des Assises internationales du journalisme et de l’information, qui peut constituer un portail important [9], ainsi que la base de références du CLEMI [10]. Mais cela concerne aussi, de manière globale, des métiers de l’information et de la documentation, avec des liens évidents entre les savoirs spécifiques des professeurs documentalistes et les métiers de la bibliothéconomie. Il convient ainsi de prendre en considération le travail important des associations de bibliothécaires et de documentalistes, mais aussi des écoles associées à ces domaines, qui proposent également des ressources essentielles pour le curriculum. Citons ainsi les ressources de l’IFLA, au niveau international, et en France les ressources de l’ADBS (sa revue trimestrielle Documentaliste. Sciences de l’information [11], son vocabulaire de la documentation [12]), les « collections » de l’ENSSIB [13], son dictionnaire [14].

La référence pédagogique.

La référence pédagogique est disponible, en particulier sur Internet, par le biais de la « profdocsphère », moteur de recherche spécifique à l’activité des professeurs documentalistes, mis en place en juin 2013 [15], ou encore au travers du projet de référencement de fiches pédagogiques commentées, ID Base, par Pascal Duplessis [16]. La FADBEN présente des réflexions et pistes dans ce domaine à travers les articles publiés dans le Mediadoc [17], de même que le CEDIS dans la revue InterCDI. Il peut aussi s’agir d’une observation des pratiques pédagogiques, comme dans la thèse soutenue en Sciences de l’information et de la communication par Anne Cordier en 2011 [18].

Dans le Wikinotions Infodoc, des références pédagogiques sont mises en avant via une page récapitulative de séquences pédagogiques en information-documentation [19], sous la forme de liens hypertexte permettant de retrouver des séquences construites à partir d’objectifs en information-documentation. A partir de cette page globale, les liens sont également distribués vers les articles des notions concernées par chaque séquence pédagogique.

La référence de l’étude des pratiques informationnelles des élèves

Concernant spécifiquement l’étude des pratiques informationnelles des élèves, plusieurs thèses méritent d’être consultées, comme celles de Karine Aillerie et d’Elisabeth Schneider [20]. On peut aussi citer, sur des bases moins scientifiques, des recherches essentiellement statistiques, quantitatives, permettant de dresser un tableau des équipements et pratiques des jeunes, comme les publications du CREDOC [21].

Conclusion

L’étape d’identification des notions est essentielle et déjà très avancée, grâce aux travaux engagés depuis plus de dix ans dans les Sciences de l’information et de la communication à ce sujet. Les échanges entre le milieu universitaire et les professeurs documentalistes de terrain permettent d’éviter un premier écueil, celui d’un discours interne au domaine de l’information-documentation, simplement théorique. En effet, les recherches, dans cette construction du curriculum, doivent se nourrir des pratiques antérieures, des expériences professionnelles, des expérimentations, intégrant des observations essentielles à l’évolution de ce chantier.

La structuration opérée, en termes de connaissances et compétences spécifiques à l’information-documentation, d’une part, en termes de lisibilité des références, d’autre part, permet de développer une construction cohérente. Il est ainsi nécessaire, c’est une évidence, que l’ensemble soit déjà lisible par les professionnels, mais également par les premiers concernés, les élèves, de même que par la société civile et en particulier par les parents. Cet impératif requiert le développement d’un effort particulier en ce sens à mesure de la construction, dans le processus même, sans attendre la mise en œuvre.

C’est dans ce sens aussi qu’il convient de clarifier ce qu’on entend par « informationnel », « médiatique » et « informatique », en termes éducatifs et/ou pédagogiques.

Notes

[1Les savoirs scolaires en information-documentation : 7 notions organisatrices, Mediadoc, mars 2007. Site de la FADBEN [en ligne]. http://www.apden.org/IMG/pdf/Mediadoc-Savoirs-scol_Mars2007_Der.pdf

[2Voir L’apprentissage de l’abstraction. Retz, 1990 et Le savoir en construction. Retz, 1993.

[3DUPLESSIS Pascal. Les méthodes pédagogiques en information-documentation. In Les Trois Couronnes (Didactique de l’information-documentation et identité professionnelle de l’enseignant documentaliste. Site de Pascal Duplessis) [en ligne], 05/2014. Disponible sur : http://lestroiscouronnes.esmeree.fr/outils/les-methodes-pedagogiques-en-information-documentation

[5Citons par exemple : LE DEUFF, Olivier, « Folksonomies : Les usagers indexent le web », BBF, 2006, n° 4, p. 66-70. [en ligne] Disponible sur : http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2006-04-0066-002. ERTZSCHEID, Olivier. Qu’est-ce que l’identité numérique ? Enjeux, outils, méthodologie. OpenEdition Press, 2013. Disponible sur : http://books.openedition.org/oep/332
MERZEAU, Louise. « Présence numérique : les médiations de l’identité », In Les Enjeux de l’information et de la communication, 1/2009 (Volume 2009), p. 79-91. Disponible sur : http://www.cairn.info/revue-les-enjeux-de-l-information-et-de-la-communication-2009-1-page-79.htm. PIERRE, Julien. Le cadre privatif : des données aux contextes. Approche interdimensionnelle des enjeux de médiations de la vie privée. [Thèse en Sciences de l’information et de la communication]. Université de Grenoble, 2013, 910 p. Disponible sur : http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00825826

[6Pour ce qui concerne l’information-documentation, les références y sont particulièrement peu nombreuses, mais les Sciences de l’éducation sont très riches au sujet de la didactique et de la pédagogie, de manière globale

[7MORISSEAU, Tiffany [Doctorante au laboratoire Langage, Cerveau et Cognition (CNRS Université Lyon 1 UMR 5304) et diplômée de l’École supérieure de commerce de Nantes/Audencia]. « Les croyances et l’évaluation de l’information sur Internet ». In CNDP. Agence des usages TICE [en ligne], 14/01/2013. Disponible sur : http://www.cndp.fr/agence-usages-tice/que-dit-la-recherche/les-croyances-et-l-evaluation-de-l-information-sur-internet-57.htm. ROUET, Jean-François. « L’évaluation comme élément de la maîtrise de la lecture : de l’analyse des processus cognitifs à l’intervention pédagogique ». In Évaluation de l’information et identité numérique : quels enjeux de formation, quelle didactique, quels apprentissages ? [Séminaire commun GRCDI – Equipe de l’ESPE Rouen]. GRCDI [en ligne], 06/09/2013. Disponible sur : http://culturedel.info/grcdi/?page_id=80

[8Travaux académiques mutualisés en documentation. Académie de Toulouse. Proposition de matrice pour l’identification d’objectifs et de compétences à mettre en œuvre dans une Education aux médias et à l’information (EMI). In Doc’ Toulouse [en ligne], 09/2015. Disponible sur : http://docs.ac-toulouse.fr/wp/?page_id=912

[9Disponible sur : http://www.journalisme.com/

[10Disponible sur http://www.clemi-base.fr

[13Index des collections de l’ENSSIB disponible sur : http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/index-des-collections

[14Dictionnaire de l’ENSSIB disponible sur : http://www.enssib.fr/le-dictionnaire/

[15Disponible sur le site Doc pour Docs : http://profdocosphere.docpourdocs.fr/

[16Disponible sur : http://idbase.esmeree.fr/

[17Liste des publications de la FADBEN disponible sur http://www.apden.org/?page=catalogue

[18CORDIER Anne. Imaginaires, représentations, pratiques formelles et non formelles de la recherche d’information sur Internet : le cas d’élèves de 6e et de professeurs documentalistes. Université Charles de Gaulle – Lille-III. 2011. Disponible sur : http://tel.archives-ouvertes.fr/docs/00/73/76/37/PDF/THESE_Volume_1.pdf

[20AILLERIE Karine. Pratiques informationnelles informelles des adolescents (14–18 ans) sur le Web. Thèse de doctorat en Sciences de l’information et de la communication, soutenue le 08/12/2011 [Université de Paris-13]. 2011, 533 p. Disponible sur Thèses en ligne [en ligne] : http://tel.archives-ouvertes.fr/docs/00/65/39/58/PDF/versionTEL.pdf. CLÉMENT-SCHNEIDER Élisabeth. Économie scripturale des adolescents : enquête sur les usages de l’écrit de lycéens. Thèse de doctorat en Géographie physique, humaine, économique, régionale, soutenue le 17/10/2013 [Université de Caen Basse-Normandie]. 2013, 503 p. Disponible sur Thèses en ligne [en ligne] : http://tel.archives-ouvertes.fr/docs/00/91/12/28/PDF/A_crit_principal_11.11.2013.pdf

[21BIGOT Régis. CROUTTE Patricia. DAUDEY Emilie. La diffusion des technologies de l’information et de la communication dans la société française (2013). CREDOC, Collection des rapports, 11/2013, 288 p. Disponible sur : http://www.credoc.fr/publications/abstract.php?ref=R297

Lire aussi

  • RESTEZ
    CONNECTé