2019
oct.
15

L’A.P.D.E.N. au Congrès IFLA 2019

Athènes (Grèce)

Après plusieurs participations actives aux congrès IFLA depuis 2014, l’A.P.D.E.N. poursuit cette année son travail à l’international avec la participation de Valérie Glass, représentante du Bureau national en charge des relations internationales, au congrès IFLA 2019 qui s’est tenu à Athènes (Grèce). Valérie Glass est élue dans la section School Libraries de l’IFLA, au sein de laquelle elle occupe la fonction de secrétaire depuis 2017. La participation à ce congrès a été rendue possible par l’octroi d’une subvention dédiée par le Ministère de l’Éducation Nationale.

Engagement au sein de l’IFLA

L’IFLA, Fédération internationale des associations de bibliothèques, réunit chaque année, au mois d’août, des milliers de professionnel.le.s du monde des bibliothèques et de la documentation : bibliothèques de lecture publique, bibliothèques scolaires, bibliothèques universitaires, bibliothèques d’art, professionnel.le.s de la formation initiale, formation continue… Ce congrès propose, sous forme de sessions, des communications et présentations de posters, mais également des réunions des sections composant l’IFLA ainsi que des plénières. Le thème du congrès était cette année "Les bibliothèques : le dialogue pour le changement".

La participation à la semaine de congrès de l’IFLA est également l’occasion pour l’A.P.D.E.N. d’être représentée au sein du comité permanent de la section School Libraries lors des deux business meetings (réunions de section). Ces réunions permettent de faire approuver les comptes rendus de réunions, de faire le point sur les sessions organisées lors du congrès et sur l’implication de la section dans les différents projets de l’IFLA, de préparer les échéances à venir (congrès annuel, midyear meeting), mais également de réfléchir à des projets que pourrait lancer la section. Il est notamment question, pour l’année à venir, de mettre à jour le Manifeste IFLA sur la bibliothèque scolaire en collaboration avec l’IASL (Association Internationale des Bibliothèques Scolaires). Une consultation a été lancée à l’échelle internationale ces derniers mois, afin de recueillir les remarques et commentaires des professionnels concernés [1].

Enfin, comme chaque année, l’A.P.D.E.N. a participé, pendant la semaine de congrès, aux différents évènements et assemblées liés au fonctionnement de l’IFLA, et notamment l’Assemblée Générale, où sont mis au vote les différents rapports et résolutions proposés par l’IFLA à ses membres. Lors de ce congrès, la nouvelle stratégie de l’IFLA pour la période 2019 à 2024 a également été présentée ; elle comporte quatre axes stratégiques : renforcer la voix globale des bibliothèques, inspirer et améliorer la pratique professionnelle, connecter et dynamiser le champ professionnel et optimiser l’organisation [2].

Promouvoir les bibliothèques scolaires et le rôle pédagogique du.de la professeur.e documentaliste au sein de l’IFLA

Cette année, à Athènes, Valérie Glass a participé à une conférence satellite en amont du congrès, le vendredi 23 août 2019, au sein de la bibliothèque scolaire de l’Athens College, regroupant un collège et lycée. Cet établissement scolaire privé fait partie de l’Hellenic-American Education Foundation, qui propose un cursus de la maternelle au baccalauréat au sein de la Kindergarten J.M Carras, le Psychico College et l’Athens College.

La conférence satellite, organisée sous forme de présentations et d’ateliers, avait pour objectif de promouvoir la seconde édition du School Library Guidelines, mise à jour et publiée en avril 2015. Le programme comportait également une visite de deux bibliothèques scolaires du campus l’après-midi.

Après une présentation de l’historique de la révision des School Library Guidelines (SLG) et de ses différents chapitres, deux sessions d’ateliers ont été organisées pendant la matinée pour approfondir le travail. Cette conférence satellite s’inscrivait dans un projet de promotion du SLG, organisé par un comité conjoint IFLA / IASL, regroupant certains membres de la section School Libraries, et d’autres de l’IASL (Association Internationale des Bibliothèques Scolaires).

Il s’agissait de présenter les outils conçus par ce comité pour promouvoir le SLG, notamment la mise à disposition de diaporamas et de listes de ressources à destination des bibliothécaires scolaires, et ceci à l’échelle mondiale.

Les échanges avec les participants, essentiellement des professionnels grecs, ont permis de mieux cerner la réalité des bibliothèques scolaires en Grèce vis-à-vis de la situation française, avec des différences notables (pas d’obligation de création de bibliothèques dans les établissements scolaires publics, ni de personnels formés) et des similitudes (dans les établissements privés, présence de professionnels qualifiés, aux missions similaires à celles du professeur documentaliste, notamment la mission d’enseignement en information-documentation).

IFLA : un aperçu du fonctionnement des bibliothèques scolaires en Grèce

La tenue de la conférence satellite le vendredi 23 août 2019 au sein de l’Hellenic-American Education Foundation, a permis la visite l’après midi de deux des bibliothèques scolaires de l’établissement, à savoir celle de l’Athens College commune au collège et lycée, et celle de l’école maternelle (J.M Carras Kindergarten).

La bibliothèque commune au collège et lycée dispose au sein du campus d’un bâtiment indépendant de 1300 m2, construit en 1964. Les collections, composées actuellement d’environ 70 000 documents en grec et en anglais, ont été constituées dans les années 1930. La bibliothèque est abonnée à 200 titres de périodiques papier et électroniques, et a son propre catalogue en ligne. 14 personnes y travaillent à temps plein, dont 12 bibliothécaires scolaires [3].

La disposition sur deux étages de cette bibliothèque rend possible, conjointement au nombre des personnels en poste, l’accueil simultané de plusieurs classes. Après une visite des différents espaces, les bibliothécaires scolaires ont présenté leurs activités au sein de la bibliothèque, notamment celles liées à leur mission d’enseignement. En effet, ici, les bibliothécaires scolaires interviennent sur tous les niveaux et dans toutes les classes, dans le cadre de collaborations disciplinaires et interdisciplinaires, en suivant une progression pédagogique en information-documentation.

La visite s’est ensuite prolongée dans la bibliothèque "J.M Carras" de l’école maternelle du campus. Récemment ouverte dans un bâtiment neuf, celle-ci est d’une taille équivalente à celle d’une salle de classe et dispose d’environ 4300 documents, essentiellement de la fiction, en grec et en langues étrangères. Il y a un seul poste de bibliothécaire scolaire et son temps est essentiellement consacré à la promotion de la lecture, avec un accueil systématique des classes [4].

Ces deux bibliothèques proposent un fonds documentaire bien fourni, et des activités d’enseignement en information-documentation et de promotion de la lecture représentent une grande part du travail des professionnels de ces bibliothèques.

Une communication française sur les statistiques

Lors de la semaine du congrès, une session a été organisée par la section School Libraries le mardi 27 août 2019, intitulée Statistics on school libraries, sur le sujet des statistiques et données sur les bibliothèques et bibliothécaires scolaires. Cette thématique a été choisie suite aux réflexions de la section concernant le manque de données disponibles, dans la plupart des pays, sur les bibliothèques et bibliothécaires scolaires, et à leur utilité à des fins de plaidoyer.

Parmi six présentations, Valérie Glass a présenté une communication intitulée Surveys : a tool for professional associations to collect datas. The case of A.P.D.E.N., the French association of teacher librarians (en français : « Les enquêtes : un outil pour les associations professionnelles pour collecter des données. Le cas de l’A.P.D.E.N., l’association française des professeurs documentalistes »). Il s’est agi, dans cette communication, de présenter, d’une part, les enquêtes menées par l’A.P.D.E.N. sur la profession, et d’autre part, le site web "Profession : prof doc" créé par l’association, qui rassemble, entre autres, les bilans d’enquêtes, et les données statistiques obtenues auprès de la DEPP sur la profession.

Les cinq autres communications [5] portaient sur :

  • l’utilisation de données sur les activités liées à l’éducation aux médias dans les bibliothèques scolaires au Portugal ;
  • la formation à l’utilisation de données dans les programmes de formation des bibliothécaires scolaires aux États-Unis ;
  • la proposition d’un cadre de référence pour produire des données sur les bibliothèques scolaires au Botswana ;
  • le modèle de collecte de données développé pour les bibliothèques scolaires au Royaume Uni par le School Library Service (SLS) ;
  • une enquête sur les perceptions des bibliothécaires scolaires concernant la mise en place des nouveaux standards des bibliothèques scolaires aux Etats-Unis.

Une seule session a été organisée par la section School Libraries pendant le congrès ; cependant, nous soulignons l’intérêt de la session organisée par la section Information Literacy sur les approches théoriques de l’information literacy, notamment par une présentation sur l’état des bibliothèques scolaires grecques [6].

Perspectives

Au sein de la section School Libraries, il s’agit de poursuivre les différents projets de la section tout au long de l’année, ainsi que l’organisation des sessions pour le congrès à venir. Celui-ci se tiendra du 15 au 21 août 2020 à Dublin, en Irlande, sur le thème « Inspirer, impliquer, favoriser, connecter ». Dans la mesure du possible, l’A.P.D.E.N. s’efforcera d’y être représentée.

L’ensemble des communications et des échanges permet de mesurer l’importance des réflexions sur les équilibres à trouver entre le rôle d’enseignement, quand il est possible, et le rôle associé à l’ouverture culturelle et à la promotion de la lecture. Si le modèle français reste un exemple de référence, nous observons toutefois que nous ne sommes pas plus à l’abri que d’autres de préjugés institutionnels qui ne parviennent pas à ouvrir les perspectives évolutives telles qu’elles paraissent évidentes à l’issue des débats parmi les premiers concernés, bibliothécaires scolaires ou professeur.e.s documentalistes.

  • RESTEZ
    CONNECTé